FFF : les affaires de mœurs, Pogba, Hamraoui… Le ministre des Sports sort du bois

En raison d’une nouvelle explosive, Amlie Ouda-Castra a été forcée de sortir du bois ce vendredi. Problèmes de mœurs à la FFF, affaires Pogba et Hamraoui, le ministre des Sports a répondu à tous les sujets.

Amlie Ouda-Castra veut que la FFF frappe fort.

Amlie Ouda-Castra a du pain sur la planche. Quatre mois seulement après sa prise de fonction, la ministre des Sports doit faire face à de nombreuses affaires sordides qui ternissent très gravement l’image du football français. Présent sur le plateau de BFM TV, l’ancien tennisman a notamment évoqué les affaires de mœurs au sein de la Fédération française de football.

Le Grat est prévenu

J’ai discuté avec Nol Le Grat et Florence Hardouin pour essayer d’avoir leur propre point de vue. Le comité exécutif de la FFF a porté plainte contre certains de ces faits rapportés dans So Foot. J’ai vérifié avec diligence. La lettre de mission est en cours de finalisation. Cette mission sera menée avec la précision nécessaire. J’ai insisté sur le respect absolu des personnes, lutter contre toutes les formes de violences, sexistes et sexuelles, lutter contre les discriminations a prévenu le représentant du gouvernement.

J’étais fermé, ils pourront en témoigner. Quand on est le premier EDF de France, il faut être exemplaire. Ce n’est pas négociable a insisté le magistrat, qui attend beaucoup du patron de la FFF. J’ai demandé à Nol Le Grat l’assurance absolue de produire tous les rapports d’audit dans toutes les versions pour permettre aux inspecteurs de l’Inspection générale des sports et de la recherche de faire pleinement leur travail. elle s’agrippa.

Tolérance zéro

Ouda-Castra a assuré qu’aucun écart ne sera plus toléré. J’ai commencé cette enquête sur le pilotage et la gestion de la FFF. Il faut garder la tête froide et avoir une méthode. Nous respecterons chacune des étapes dont j’ai fixé le cadre. Il s’agit d’enquêtes d’accusation et de décharge, avec une transparence absolue sur tous les éléments disponibles. J’ai aussi travaillé avec mes services pour regarder ce qui avait été évoqué dans ces enquêtes, pour savoir ce qui avait ou n’avait pas été signalé au ministre. Cette Fédération doit mieux maîtriser le sujet car il faut une tolérance zéro L’AOC a continué.

Je ne vais pas entrer dans les détails nominaux des cas. Tout ce qui est connu du ministre des Sports sera traité avec le plus de diligence possible. Nous avons fait beaucoup de progrès ces deux dernières années au ministère des Sports. Les délais de déclaration et de traitement doivent être respectés. Vous avez besoin d’une culture qui évolue. Les fédérations sont exemplaires, comme en tennis et en handball. Je ne supporte pas un claquement de doigt. Nous faisons le travail. Aujourd’hui, je ne vais pas renvoyer le président sur la base d’un article a ajouté la femme de 44 ans.

Solidarité avec Pogba et Hamraoui

L’affaire Paul Pogba, qui a connu un nouveau tournant vendredi, a également été évoquée. Il y a une enquête en cours. C’est plein de rebondissements. Je veux exprimer ma solidarité avec Paul Pogba. J’imagine la douleur qu’il ressent. Quand on est sportif de haut niveau, la question de l’entourage est déterminante. Vous êtes exposé à des influences bonnes et moins bonnes, parfois désastreuses. Quand ça touche ta famille, c’est extrêmement douloureux, surtout à un moment où il ne peut pas compter sur le football pour s’en sortir. Nous devons améliorer la situation. Sur la question des entourages dans le monde du sport, il faut mieux agir a révélé le haut fonctionnaire de l’État.

Elle s’est également montrée solidaire de Kheira Hamraoui. C’est une question qui est la négation même des valeurs du sport : respect de l’adversaire, du fair-play, d’un manager, d’un coéquipier. Je suis solidaire de ce que vit Kheira Hamraoui et de ce qu’elle ressent. Mes équipes ont pu changer avec elle, je lui ai envoyé une note. Cette affaire doit prendre fin. Je compte l’accompagner dans le lancement de sa fondation pour lutter contre le cyber-harcèlement. Je veux lui souhaiter bonne chance et une immense résilience. Je lui souhaite ce rebond possible. Elle doit pouvoir repartir du bon pied et nous devons la soutenir. Ce que je veux, c’est qu’elle puisse se reconstruire, s’appuyer sur les gens qui peuvent l’aider. Nous serons à ses côtés , a terminé Ouda-Castra. Il y a du boulot…

Que pensez-vous des propos du ministre des Sports ? N’hésitez pas à réagir et à discuter dans la région ajouter un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.