Guerre en Ukraine : En Russie, des bureaux militaires sont attaqués à coups de cocktails Molotov après l’annonce de la “mobilisation partielle” de Vladimir Poutine.

Plusieurs bâtiments utilisés pour le recrutement de l’armée russe ont été attaqués avec des cocktails Molotov depuis l’annonce mercredi de la “mobilisation militaire partielle” ordonnée par le président russe Vladimir Poutine, ont rapporté plusieurs médias dont le site d’investigation The Insider.

L’une des attaques a eu lieu vendredi dans un bureau militaire de la ville de Khabarovsk, dans l’est de la Russie. El Diario a rapporté que deux pièces étaient en feu, mais personne n’a été blessé.

Et à Togliatti, une ville de la région de Samara, un incendie s’est également déclaré en raison d’une attaque au cocktail Molotov contre un bâtiment utilisé pour le recrutement militaire jeudi, causant d’importants dégâts.

Après que Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation de 300 000 réservistes, de nombreux Russes souhaitent désormais quitter le pays. Plus de 1.300 personnes ont été interpellées mercredi dans une trentaine de villes lors de manifestations qui ont suivi l’annonce, ce qui n’a pas empêché l’opposition du Kremlin d’appeler à une nouvelle mobilisation samedi.

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : le président biélorusse Alexandre Loukachenko prévient qu'”il n’y aura pas de mobilisation ici”

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : “Envoyez Poutine dans les tranchées !” , applaudit la foule à Moscou après l’appel à la mobilisation partielle annoncé par le président russe.

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : la peur de la mobilisation fait grimper les tarifs aériens pour quitter la Russie

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine annonce une “mobilisation militaire partielle” de la population russe, 300.000 réservistes s’inquiètent

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : les opposants exigent des manifestations anti-mobilisation en Russie

Leave a Reply

Your email address will not be published.