Le prince Harry, furieux, a snobé un dîner avec Charles et William par vengeance pour Meghan !

La mort d’Elizabeth II est loin d’avoir apaisé les relations entre le prince Harry et la famille royale. L’époux de Meghan Markle a assisté dignement aux cérémonies royales en hommage à la reine, mais derrière les photographies et les messages officiels se cacheraient de nombreuses tensions. Le fils cadet de feu Lady Diana (38 ans) aurait snobé un dîner avec son père, Charles III et son frère aîné William au château de Balmoral en Écosse, le jour du décès de la souveraine de 96 ans.

Une réaction au fait que la duchesse de Sussex n’a pas été autorisée à les rejoindre, une décision signée par le nouveau roi. Le prince Harry n’aurait pas digéré que le roi Charles III ait refusé la présence de Meghan Markle auprès de la famille royale à Balmoral où elle était en deuil. Pour montrer sa colère, le duc de Sussex a alors boycotté un dîner organisé le soir même de la disparition de l’illustre Britannique, selon Le soleil. Il semblait essentiel pour Harry que sa femme soit à ses côtés et à ceux de sa famille au moment des adieux définitifs à Elizabeth II. Alors qu’il était avec sa femme en Europe pour divers événements officiels, Harry a même raté son vol pour arriver à Aberdeen en Ecosse, retardé par cette dispute, et donc arrivé après la mort de sa grand-mère.

C’est par un coup de fil que Charles aurait informé son fils Harry que c’était inapproprié pour l’héroïne de la série Combinaisons être présent. De quoi provoquer l’ire d’Harry qui a tenté de se disputer et permettre à la mère de ses enfants Archie et Lilibet d’être présente. Leur échange téléphonique aurait alors causé un retard d’Harry, ce qui lui aurait fait manquer le vol pris par William et ses oncles Andrew et Edward vers l’Ecosse. Après avoir refusé de retrouver son père, la reine consort Camilla, et William, ont dîné avec son oncle Edward et sa femme Sophie de Wessex. Harry fut alors le premier des membres de la famille royale à quitter le château écossais pour retourner à Londres, il fut notamment remarqué en train d’être consolé par un employé de l’aéroport.

Derrière les “Fab Four”, de nombreuses disputes…

Cette information s’ajoute à la longue liste des différends survenus au cours des dix jours d’hommages organisés pour Sa Majesté, entre Harry et Meghan qui ont quitté leurs fonctions royales en 2020 et se sont installés aux États-Unis, et le “Firm”, surnom donné à la monarchie. L’interdiction de porter sa tenue militaire – sauf pour la veillée des princes mais durant laquelle il avait droit aux insignes royaux – ou son absence avec Meghan lors de la réception donnée par son père aux dignitaires internationaux n’ont pas échappé aux médias. Malgré tout, les Sussex ont fait bonne figure en s’affichant aux côtés de William et Kate durant cette période de deuil, récoltant alors le tendre nom de Fab Four.

Depuis le soir du 19 septembre, Elizabeth II a trouvé sa destination éternelle, au sein de la chapelle du château de Windsor. Selon l’expert Neil Sean, Meghan aurait aimé avoir un entretien privé avec Charles III afin de clarifier les choses, avant de retrouver ses chers enfants, Archie (3 ans) et Lilibet (1 an), restés avec la mère de l’actrice. , Doria Ragland, aux États-Unis. Ce que d’autres sources, proches de la famille royale, démentent. Il leur semble peu probable que la femme de Harry ait dérangé le roi de cette manière au milieu du deuil. Nous en saurons peut-être plus lorsque les mémoires déjà controversées du prince Harry seront publiées.

Leave a Reply

Your email address will not be published.