Le tramadol interdit par l’Agence mondiale antidopage en compétition à partir de 2024

L’analgésique était déjà interdit par le règlement médical de l’Union cycliste internationale depuis 2019.

Article écrit par

Posté

Mise à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Un nouveau produit interdit dans le sport. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé d’interdire le tramadol en compétition à partir de 2024, selon un communiqué partagé à l’issue d’une réunion de son conseil d’administration le vendredi 23 septembre.

Le tramadol, opiacé de synthèse et analgésique fréquemment utilisé par les sportifs, était sous surveillance mais ne figurait pas jusqu’à présent dans la liste des produits et substances interdits par l’AMA. En revanche, il était interdit par le règlement médical de l’Union cycliste internationale (UCI) depuis 2019. Le coureur colombien Nairo Quintana a également été disqualifié en août du dernier Tour de France pour avoir utilisé du tramadol.

“Le Comité Exécutif a suivi la recommandation du panel d’experts d’interdire le Tramadol en compétition à partir du 1er janvier 2024”, a déclaré l’AMA. Le report permettra aux sportifs et à leur entourage de mettre en place cette nouvelle interdiction. “Les recherches et études menées par l’AMA ont confirmé le potentiel du Tramadol pour améliorer les performances physiques”a également justifié l’agence.

De plus, l’AMA a également laissé le cannabis sur la liste des produits interdits. En septembre 2021, quelques semaines après la suspension de Sha’Carri Richardson, privant la sprinteuse vedette américaine des JO de Tokyo, l’AMA avait indiqué qu’elle reconsidérerait l’inscription du cannabis comme substance interdite.

Leave a Reply

Your email address will not be published.