Léon Marchand “est un battant” et il peut “aller aussi loin qu’il veut”, dit la légende olympique Michael Phelps

Le nageur français Léon Marchand, “c’est un combattant” et il peut “aller aussi loin qu’il veut”, déclare le nageur américain Michael Phelps, l’athlète le plus titré de l’histoire des Jeux Olympiques. Il était l’invité d’honneur du festival “Demain le sport” organisé le jeudi 22 septembre par franceinfo, avec France Télévisions et L’équipeà la Maison de la Radio et de la Musique. “Léon Marchand aura deux ans pour se préparer et nager dans son pays natal, avoir la chance de remporter une telle médaille d’or olympique donne des frissons d’y penser”reconnaît Michael Phelps à propos de Léon Marchand qui a fait sensation lors des Mondiaux-2022 à Budapest en remportant les titres du 200 et 400 m quatre nages, ainsi que la médaille d’argent du 200 m papillon.

franceinfo : Le nageur français Léon Marchand est basé aux États-Unis, l’un de ses entraîneurs est Bob Bowman, qui était le vôtre. L’avez-vous déjà rencontré ?

Michael Phelps : Je ne l’ai jamais rencontré, mais je lui ai parlé un peu, nous avons échangé quelques messages. C’est un combattant à coup sûr, vous le mettez dans une course, il va gagner. Il lui reste à trouver les moyens de mettre la main au mur avant tout le monde.

“Les records sont faits pour être battus, et je suis sûr qu’il battra des records.”

Michael Phelps

chez franceinfo

Il a deux ans pour pouvoir se préparer et nager dans son pays d’origine, sur son sol natal. Avoir la chance de remporter une telle médaille d’or olympique, ça donne des frissons d’y penser. C’est quelque chose que je n’ai jamais eu l’occasion de faire et je suis sûr qu’il a hâte d’y être.

Êtes-vous impressionné par le succès de son adaptation aux États-Unis, en tant que jeune Français ?

Oui bien sûr. Je veux dire, il a un bon exemple en la personne de son père qui était nageur. Je l’ai vu avec son père. Il a donc un bon pedigree. Il sait gérer les situations stressantes. Et je pense qu’il s’est très bien adapté aux États-Unis. Le groupe d’entraînement de Baltimore est l’un des meilleurs du moment. Les jeunes commencent vraiment à donner le meilleur d’eux-mêmes. Et encore une fois, je suis juste excité de voir ce qu’il va faire. Je pense qu’il pourrait vraiment repousser les limites.

Jusqu’où peut-il aller, Léon Marchand ?

Autant qu’il veut ! Si je devais être pointilleux sur un point – et je sais que Bob [Bowman, ex-entraîneur de Michael Phelps et aujourd’hui celui de Léon Marchand] dirait la même chose, peut-être – je pense qu’il doit améliorer son dos crawlé. Il est trop lent. Vous ne pouvez pas battre le record du medley si vous en manquez un.

“Il doit trouver un moyen de descendre à une minute car sa brasse est incroyable. Donc je pense que s’il veut battre le record, il doit nager le dos plus vite, il doit le faire avec contrôle.”

Michael Phelps

chez franceinfo

Bob Bowman est le bon entraîneur pour Léon Marchand ?

Je pense que oui. De toute évidence, il a obtenu d’excellents résultats de sa part. Il a réussi à l’entraîner pour obtenir d’excellents résultats. Je pense que Leon est prêt à travailler. Il est prêt à nager, il est prêt à se préparer pour être aussi bon qu’il le veut. Donc, oui, Bob est un grand entraîneur, évidemment. J’ai passé toute ma carrière avec lui, donc je ne dirai rien d’autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.