L’équipe de France Espoirs s’impose en Allemagne lors d’un match amical de gala

Déjà qualifiée pour l’Euro 2023 (phase finale en Roumanie et Géorgie du 21 juin au 8 juillet), terminant première de sa poule (8 victoires, 2 nuls), l’équipe de France Espoirs a commencé à préparer cette compétition par un match de gala en Allemagne ce vendredi. .

A la MDCC Arena de Magdebourg, l’équipe de Sylvain Ripoll a d’abord tenu tête à l’équipe d’Allemagne, vainqueur du dernier Euro, avant de faire la différence grâce au talent d’Amine Gouiri.

Plutôt actifs en début de rencontre, avec notamment une belle frappe du Nantais Quentin Merlin (8e), les Bleuets ont eu du mal à exister offensivement par la suite, avec un Georginio Rutter inconstant, notamment.

Le duo Caqueret-Koné s’est montré à la hauteur dans la lutte intense au milieu de terrain, et malgré quelques instants d’hésitation, la paire Fofana-Lukeba dans l’axe de la défense est restée imperméable, avec une bonne maîtrise du crack Youssoufa Moukoko. Le Milanais Pierre Kalulu, aligné à droite, a été déterminant sur la première grosse occasion allemande, en retirant un ballon bouillant devant Luca Netz (41e).

Gouiri débloque le match, une première pour Wahi

Assez discret en première période, le néo-rennais Amine Gouiri a débloqué la rencontre d’une superbe frappe à la Thierry Henry, une roulade du droit dans le filet latéral opposé du côté gauche de la surface, entre deux défenseurs (52e).

Son 11e but avec les Espoirs, en 22 sélections, a conclu une action initiée par une montée de Wesley Fofana, et un bon relais d’Enzo Le Fée. Les Bleuets ont réalisé un gros moment fort après la mi-temps, avec des tentatives de break d’Enzo Le Fée sur coup franc (59e) puis de Gouiri, encore une fois (63e).

L’Allemagne a cependant résisté et n’a pas réussi à égaliser, quand Wesley Fofana s’est jeté pour repousser une frappe de Tom Krauss (70e). En plus d’offrir sa première sélection à Elye Wahi, Ripoll a redynamisé son attaque peu après l’heure de jeu, injectant Kalimuendo, Cherki et Diop sur la pelouse.

Le technicien a pu obtenir des réponses sur la profondeur de son effectif, pourtant coupé de certains cadres montés dans les A (Badiashile, Camavinga, Truffert). Illan Meslier a sauvé une tentative de Lazar Samardzic du pied dans les derniers instants (87e), tandis que Wahi n’a pu marquer à deux reprises. Le groupe de Sylvain Ripoll poursuivra sa préparation lundi face à la Belgique au stade du Hainaut de Valenciennes (21 heures).

Leave a Reply

Your email address will not be published.