Private Alaphilippe de Marion Rousse

Présent lors de ses deux titres mondiaux à Imola et Louvain, Julian Alaphilippe n’aura pas son compagnon à ses côtés.

Arrivés en Australie en début de semaine, les Bleus sont tournés vers le grand rendez-vous de dimanche, avec un objectif en tête : faire à nouveau résonner la Marseillaise dans le ciel de Wollongong, comme à Imola en 2020 et comme à Louvain. en 2021. Et cette fois, plusieurs Bleus auront leur carte à jouer comme Valentin Madouas ou Benoit Cosnefroy, appelés à la dernière heure.

Lire aussi : Thunderbolt confirmé autour d’Alaphilippe

Malgré sa préparation tronquée suite à sa chute sur la Vuelta et sa luxation à l’épaule droite, Julian Alaphilippe est évidemment candidat à sa propre succession. Parce que s’il n’est pas à 100%, il ne l’est pas non plus ” pourri “, selon ses mots. Le double champion du monde devra néanmoins se passer d’un soutien lourd en Australie : contrairement à Imola et Louvain, l’ancien champion de France n’y sera pas.

Ça n’a pas le même goût

Si, comme dimanche dernier lors des épreuves contre la montre, la Nordiste officiera les commentaires aux côtés de ses amis Laurent Jalabert et Alexandre Pasteur, le trio travaillera en studio à Paris comme ce fut le cas lors du Tour de France 2000, pandémie de Covid oblige .

“Avec Alexandre Pasteur, on avait l’habitude de prendre un hôtel à 60 km de l’arrivée pour pouvoir reconnaître la fin d’étape, ce qui est idéal pour nos commentaires, avait regretté l’ancien champion de France. Ce sera aussi frustrant pour l’ambiance. J’adore aller jusqu’à la ligne d’arrivée pour faire nos sets et rencontrer des gens. » Et la compagne de Julian Alaphilippe d’ajouter ensuite : “Alors je vais faire mon travail de la même façon, mais c’est clair que ça n’a pas la même saveur.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.