Prix ​​des péages sur autoroute : une hausse en février, “mais ce ne sera pas 7 ou 8%” promet le ministre des Transports

Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, a exclu ce vendredi une augmentation de 7 à 8 % des tarifs des péages autoroutiers l’an prochain en France, alors que des négociations sont en cours entre le gouvernement et les concessionnaires autoroutiers.

Ces tarifs sont revus au début de chaque année, en février, selon une formule automatique liée au taux d’inflation et les sociétés d’autoroutes ont évoqué une augmentation de 8% auprès du ministère, selon la presse, alors que cette augmentation était limitée à 2% en 2022.

“Si on appliquait les choses automatiquement, on serait potentiellement sur des augmentations très élevées, autour de 7% ou 8%”a expliqué Clément Beaune au micro de franceinfo. “Il y a des négociations en cours, mais ce ne sera pas 7% ou 8%. C’est insoutenable”ajouta-t-il cependant. “On ne peut pas tout neutraliser, il ne peut pas y avoir d’inflation zéro” et “Je ne veux pas que les sociétés d’autoroutes cessent d’investir”dit Clément Beaune. “Je veux qu’il y ait une augmentation raisonnable, je ne peux pas vous dire le chiffre aujourd’hui, on en discute mais on ne sera pas dans les ordres de grandeur de 7 à 8%, parce qu’on ne peut pas imposer ça au pouvoir d’achat des automobilistes”. à l’heure actuelle”il a dit.

\ud83d\udde3 Quel avenir pour l’avion ? \u27a1\ufe0f “Je ne stigmatiserai pas l’avion en général. Toute la filière s’engage à réduire les émissions”, estime le ministre des Transports. “Nous pouvons chacun avoir une réflexion sur notre transport. Peut-être pouvons-nous déplacer le curseur” à partir de 2h30. pic.twitter.com/eEpY35axQi

— franceinfo (@franceinfo) 23 septembre 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.