vers une augmentation du prix du paquet de cigarettes ?

publié le vendredi 23 septembre 2022 à 18h39

Dans le cadre du budget de la Sécurité sociale examiné lundi en Conseil des ministres, le gouvernement envisage d’indexer les droits d’accises sur le tabac à l’inflation, ce qui “conduirait à une augmentation d’environ 70 centimes du prix des paquets de cigarettes”, rapporte Les échos.

L’inflation entraînera-t-elle une augmentation des taxes sur le tabac, et par extension une augmentation du prix du paquet de cigarettes ? Après deux ans de stabilitéle gouvernement prévoit d’indexer les droits d’accise sur le tabac à l’inflation, ce qui “conduirait à une augmentation d’environ 70 centimes du prix des paquets de cigarettes”dans le cadre du budget de la Sécurité sociale qui sera examiné lundi 26 septembre en Conseil des ministres, selon Les échos. Soit plus de 11 euros pour un paquet de Marlboro, l’une des marques les plus vendues en France, actuellement à 10,50 euros.

Questionné à propos RTL, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a évoqué la présentation de ce projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS). “C’est là que les annonces arriveront”, a-t-il déclaré.

Les buralistes inquiets

Une perspective qui inquiète les buralistes.

“Nous avions obtenu du gouvernement un gel des impôts en 2021 et 2022, après la très grosse trajectoire 2018-2020, et bien sûr, cette question (…) fait l’objet de négociations entre nous, la Douane et Bercy”, Philippe Coy , président de la Confédération des buralistes, a déclaré à l’AFP.

“Pour le moment, rien n’est arbitré mais ça ne va pas tarder”, a-t-il déclaré. “Je suis inquiet : l’outil fiscal est utilisé depuis 20 ans, et cela a fait monter le marché parallèle, et a entraîné une catastrophe économique pour notre réseau avec 10 000 établissements fermés en 15 ans”.

Pour le président de la Confédération des buralistes, qui tiendra son congrès annuel les 20 et 21 octobre à Paris, toute augmentation devrait être “très modérée, autour de 20 cents par an”. M. Coy réclame “une visibilité pluriannuelle de la fiscalité, comme sous le précédent quinquennat”, permettant aux professionnels “de piloter le paquebot et de trouver les bonnes orientations”.

Pour réduire la consommation de tabac, le gouvernement a régulièrement augmenté les taxes, à partir de 2018, jusqu’à atteindre un prix de 10 euros le paquet de 20 cigarettes en novembre 2020. Parallèlement et pour compenser le manque à gagner lié à la baisse des ventes de tabac, l’État a soutenu le transfert des buralistes, de nouveaux services, l’augmentation de la vente des produits du vapotage, avec un plan de 100 millions d’euros de 2018 à 2021.

En France, quelque 24 500 buralistes vivent du monopole de la vente de tabac qui génère 60 à 80 % de leurs revenus, selon la Confédération des buralistes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.