vidéo. Des milliers de crocodiles envahissent une plage au Brésil

Un radiodiffuseur américain a diffusé une vidéo troublante d’un impressionnant rassemblement de photojournalistes à la périphérie d’une ville du Brésil. Mais ces rassemblements, bien qu’étonnants, n’ont rien d’inhabituel ou de dangereux.

“Au Brésil, plusieurs centaines voire milliers de crocodiles envahissent la plage, et la population locale est en panique” Il annonce dans un tweet le radiodiffuseur américain Ken Rutkowski. Pour faire valoir son point de vue, il a posté une courte vidéo montrant plusieurs centaines de Surreys profitant du soleil sur les rives sablonneuses d’une rivière (voir son tweet ci-dessous). De superbes photos pour ceux qui n’ont pas l’habitude de rencontrer ces animaux dans des endroits autres que les zoos. Ils n’ont, en fait, rien d’inhabituel ni d’inquiétant pour les habitants du lieu. D’une voix calme, l’auteur de la vidéo (pas Ken Rutkowski) commente simplement : «Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais vu Jacari…”, avant de décider d’où il a été filmé : Corumba dans le Pantanal. Une ville au cœur de l’Amérique du Sud, située à la frontière entre le Brésil et la Bolivie.

Rassemblements par manque d’eau et de nourriture

Quant aux nombreux animaux que l’on peut voir sur cette plage, ils n’appartiennent pas à la famille des crocodiles, comme le confirme l’auteur du tweet, mais appartiennent plutôt à la famille des crocodiles. Ces derniers se distinguent des crocodiles, entre autres, par une mâchoire plus large et moins pleine, en forme de « U ». Ils sont également plus petits. Comme le rappelle l’auteur de cette vidéo, les Brésiliens appellent ces animaux “Jacarés”. Terme de l’ancienne langue indigène tupi “jaeça-karé”, qui signifie “celui qui a les yeux sur le côté”.

Environ 6 espèces de ce crocodile se trouvent en Amérique du Sud. Les animaux présentés dans cette vidéo ont été identifiés comme “Pantanal Jacarés” (Caiman yacare) par Zilca Campos, une chercheuse brésilienne spécialisée dans ces reptiles, pour rec.[…]

En savoir plus sur sciencesetavenir.fr

Lire aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published.